Extension latérale

Extension latérale

Si c’est le cas, il existe différentes options, principalement une extension latérale en empiétant sur une cour ou un jardin, ou verticale en surélevant une partie de votre habitat. Vous pouvez ainsi gagner jusqu’à 40 m² sans permis de construire (depuis le 1er janvier 2012, si la surface totale après extension n’excède pas 170m² en secteur urbain celui-ci n’est plus nécessaire) et avec une simple déclaration préalable de travaux ; ou avec un permis de construire pour une surface supérieure. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre fiche pratique sur la réforme du permis de construire.

Une extension se fait de préférence sur un côté fermé (mur aveugle par exemple). Toutefois si vous l’envisagez comme prolongation d’une pièce existante, et plus encore si vous prévoyez des séparations, pensez à la lumière.

Dans tous les cas profitez-en pour valider ou repenser l’organisation et la distribution de la maison. En fonction de ce que vous avez prévu pour votre extension, selon son ambition et son importance, elle fournit l’occasion d’améliorer votre logement. En revanche, mal pensée, elle peut rendre l’usage de votre domicile moins plaisant.

Pourquoi, si c’est possible, ne pas en profiter pour déplacer une pièce de service, changer sa fonction, etc. ?

En fonction du type de construction, légère ou plus lourde (réglementairement, une véranda est considérée comme une extension), il vous faudra bien étudier la nature de votre terrain pour définir les fondations à prévoir.

Il faut parfois passer par une étude du sol. En effet, dans certains cas (sol argileux par exemple), les fondations à prévoir sont plus profondes ou plus techniques (ce qui risque d’avoir un impact important sur votre budget). D’autant qu’en construisant à côté de votre maison, il faut impérativement éviter les phénomènes de tassements différentiels qui créeraient des fissures, des écartements et même des décalages de niveaux entre les deux parties de l’édifice. N’oubliez pas que les mouvements des sols sont devenus les causes les plus importantes de sinistres ces dernières années.

Enfin, avant d’ouvrir largement un mur (porteur) pour agrandir une pièce ou mettre deux pièces en communication, vérifiez et faites vérifier qu’il supportera cette possibilité.

Jardin d’hiver ou véranda, pièce à vivre, salon ou cuisine, l’extension de votre maison doit aussi s’inscrire dans un ensemble de réseaux (électricité, éventuellement eau ou gaz, et des évacuations) qui peuvent aussi vous conduire à intervenir lourdement sur les VRD (voiries réseaux divers)