Réussir l’isolation thermique

15 octobre 2017

La réussite d’une isolation thermique repose sur l’isolation de l’ensemble de l’enveloppe de la maison : isolation des murs, des combles et des sols (si envisageable : vide sanitaire accessible, plancher sur local non chauffé), par la mise en œuvre :

  • d’isolants performants certifiés et d’une résistance thermique suffisante ,
  • d’une étanchéité à l’air pour moins de déperditions thermiques du bâti,
  • et d’une ventilation maîtrisée pour un air neuf et sain et évacuer les excédents de vapeur d’eau.

La qualité de pose est le quatrième critère qui englobe les 3 autres et peut faire la différence au niveau des performances du bâtiment. Elle est donc capitale pour la réalisation d’un bâtiment à basse consommation d’énergie, conforme à la RT 2012 ou encore au label BBC-effinergie Rénovation. La qualité d’exécution est primordiale pour éviter les ponts thermiques et les failles dans l’étanchéité à l’air , sources d’inconfort et de déperditions thermiques.

La forte résistance thermique de l’isolant conditionne à la fois la performance de l’isolation et le respect de la réglementation thermique (ainsi que l’obtention du crédit d’impôt en rénovation ) . La certification vous assure que les caractéristiques affichées de l’isolant (résistance thermique, paroi pour laquelle il est destiné…) ont été contrôlées et sont garanties dans le temps.